Ciné-débat

En partenariat avec le cinéma de Labouheyre "le Felix", nous organisons des projections de documentaires suivi de débats sur des thèmes nous tenant à coeur. Ce sont des occasions d'échange et de partage sur des sujets souvent tabous. Nous avons déjà diffusé les films suivants :​​

  • "Etre et devenir" un film de Clara Bellar

"Être et devenir propose, pour la première fois sur grand écran, des récits d’expériences et des rencontres qui explorent le choix de ne pas scolariser ses enfants, de leur faire confiance et de les laisser apprendre librement ce qui les passionne. Le chemin de découverte de la réalisatrice nous emmène à travers quatre pays, les Etats-Unis, l'Allemagne (où il est illégal de ne pas aller l'école), la France et l'Angleterre. Ce film est une quête de vérité sur le désir inné d'apprendre."

  • "Le phallus et le neant" un film de Sophie Robert

​"Si des psychanalystes s’allongeaient sur notre divan pour nous parler en sincérité de leur vision de la sexualité et des rapports hommes femmes, que nous diraient-ils ?

 

Sophie Robert a rencontré 18 psychanalystes freudiens et lacaniens orthodoxes (dont Jean-Michel Hirt, Gérard Pommier, Esthela Solano-Suarez, Jacqueline Schaeffer, Jean-Pierre Winter) pour décortiquer avec eux la théorie sexuelle, en leur demandant d’assumer la dimension politiquement très incorrecte de leurs théories. Ils se sont prêtés au jeu avec une gourmandise visible.

Le résultat est stupéfiant : La femme n’existe pas / la femme c’est un trou / il n’y a que du masculin dans l’inconscient / il n’y a pas de rapport sexuel possible entre un homme et une femme / les homosexuels sont des psychotiques qui s’ignorent / les enfants ont des pulsions sexuelles / seule la perversion permet le rapport sexuel / l’inceste paternel ça ne fait pas tellement de dégâts, ça rend juste les filles un peu débiles.

Ces psychanalystes sont pourtant des références dans leur domaine. Ces hommes et ces femmes sont également enseignants formateurs dans les UFR de psychologie et les cursus de psychiatrie. Beaucoup interviennent dans des instituts médico-sociaux accueillant des enfants différents. Quelles sont les conséquences de cette vision de la sexualité sur les patients(e)s victimes d’abus sexuels ?"

  • "Et je choisis de vivre" un film de  Nans Thomassey, Damien Boyer

​""Quand on perd son père ou sa mère on est orpheline, quand on perd son conjoint on est veuve mais quand on perd son enfant, il n’y a plus de mots ". À tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Pour se reconstruire, elle entreprend alors un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur, Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils partent à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant. De cette quête de sens naît Et je choisis de vivre, un film sur le deuil, à la fois sensible, émouvant et rempli d’espoir."

  • "Accoucher autrement" un film de Camille Teixeira

​"Aujourd’hui en France quels sont les choix pour accoucher autrement? Maison de naissance, domicile, ou maternité : trois couples nous montrent le chemin vers des naissances plus naturelles. Des derniers mois de grossesse jusqu’après l’accouchement, nous découvrons leurs histoires, leurs motivations, et les moyens dont ils disposent face à une surmédicalisation banalisée."

Source : allocine.fr

Prochainement